Nutri-Score : Le système de Classement de la qualité nutritionnelle des produits alimentaires

logo nutri-score

Le Nutri-Score, mis en place en France en 2017, est un étiquetage nutritionnel présent sur certains emballages alimentaires qui attribue à un aliment une note allant de A (le meilleur) à E (le moins bon) en fonction de ses caractéristiques nutritionnelles.

Ce label a été créé en France, mais il est maintenant utilisé en Belgique, en Suisse et en Espagne, Allemagne, Pays-Bas et Luxembourg. Le Nutri-Score s’est révélé être un outil utile pour aider les consommateurs à choisir des aliments plus sains.

Alors ? Est-ce l’outil parfait pour manger mieux ou tout du moins pour mieux choisir ses produits sans se tromper ?
Pas tout à fait. Car l’outil possède encore des imprécisions et de petites lacunes.

Il est cependant d’une aide précieuse au moment de faire ses courses.

À RETENIR

  • L’étiquetage Nutri-Score n’est pas obligatoire. C’est une démarche volontaire du fabricant.
  • L’échelle Nutri-Score va de A à E, A étant le meilleur et E le moins bon.
  • Elle est différente du Score Nutritionnel qui va de -15 (le meilleur) à +40 (le moins bon).
  • Développé et mis en place par la France en 2017 il se répand dans de plus en plus de pays européens.
  • Des applications pour Smartphone vous aident à déterminer les Nutri-Score des produits pendant vos courses.
  • Le Nutri-Score ne suffit pas à bien manger. Il compare juste des produits appartenant à la même catégorie.

Nutri-Score France & Europe

Le Nutri-Score a été mis en place pour la première fois en France en 2017, en se basant sur les travaux de l’équipe de Serge Hercberg, professeur à la Sorbonne et spécialiste de la nutrition en santé publique, de l’ANSES et du Haut Conseil de la Santé Publique.

D’autres pays ont suivi l’exemple français et recommandent désormais son utilisation : Espagne, Belgique, Pays-Bas, Suisse, Allemagne et Luxembourg.

L’étiquetage des produits selon le Nutri-Score n’est pas obligatoire. Il est fait sur la base du volontariat par les marques.

Mode de calcul du Nutri-Score :

Le mode de calcul est assez complexe et parfois controversé. Elles se font sur la base de déclaration des données nutritionnelles pour 100 grammes de produit. Ce sont les informations nutritionnelles que l’on trouve sur les emballages.

Pour simplifier

Le Score Nutritionnel est estimé pour 100 grammes de produit sur une échelle allant de -15 (le meilleur) à +40 (le moins bon).

Le Nutri-Score est la représentation graphique du résultat du score nutritionnel que vous voyez sur les emballages alimentaires noté de A (le meilleur – en vert) à E (le moins bon – en rouge).

Mais n’en concluez pas qu’il ne faut pas consommer les produits classés D et E. Le document scientifique et technique précise que :

Il ne s’agit pas de distinguer de « bons » ou de « mauvais » aliments, mais de distinguer selon 5 classes (Ndlr : A, B, C, D et E), les aliments meilleurs pour la santé de ceux moins satisfaisants pour la santé du point de vue nutritionnel.

Q&R Nutri-Score

En clair, même les produits les moins bien notés ne sont pas mauvais pour la santé, si vous en mangez raisonnablement et pas tous les jours. Ou si, comme nous, vous aimez les citations :

Tout est poison, rien n’est poison, c’est la dose qui fait le poison.

Paracelse

Les aliments avec une bonne teneur en fibres et en protéines sont bien évidemment très importants dans une alimentation saine et équilibrée.

Le mode de calcul en lui-même est assez incompréhensible pour le consommateur moyen. Soyons honnêtes, il faut être un scientifique expert en nutrition doublé d’un technicien rompu aux normes européennes et françaises pour y comprendre quelque chose. Voici quelques petits exemples pour vous donner une idée :

Il est convenu de multiplier la quantité de fruits ou de légumes/légumineuses séchés ou de concentré de légumes par une valeur convenue et de diviser par le poids des constituants non-fruits / légumes plus ceux des fruits ou des légumes multipliés par la valeur convenue. Un multiplicateur de 2 est considéré comme optimal.

Le facteur 2 s’applique quel que soit le facteur de concentration. Il n’est pas possible d’utiliser le facteur de reconstitution selon la directive 2012/122/EC. Par ailleurs, même si dans la liste des ingrédients, le grammage ou le pourcentage de fruits et légumes/légumineuses est indiqué une fois reconstitué selon la directive 2012/122/EC, le calcul du score doit se faire sur la base du produit concentré (avant reconstitution) en appliquant le facteur 2.

Q&R scientifique et technique Nutri-Score

Si pour les scientifiques cela a du sens, convenez que c’est un peu obscur pour le commun des mortels.

Et pour corser un peu plus la chose, les modalités de calcul sont différentes selon les catégories définies par le système qui sont au nombre de 4 :

  • Fromages
  • Boissons
  • Matières grasses
  • Autres aliments

Quoi qu’il en soit, si vous êtes à la recherche d’un document de référence sur le Nutri-Score, je vous conseille de télécharger et de consulter le document ‘Questions-Réponses scientifique & technique sur le Nutri-Score‘ publié par Santé Publique France et le ministère de la santé.

Nutri-Score : Applications sur smartphone pour vous aider pendant vos courses

Il existe des applications à installer sur Smartphone qui vont vous permettre de connaître les qualités nutritionnelles des aliments. Certaines vont même plus loin avec des systèmes de notation maison listant des produits dans d’autres domaines que l’alimentaire. Le principe reste le même ; Vous scannez le produit, vous avez sa note.

Voici les plus populaires ;

Yuka

C’est la plus populaire du genre avec plusieurs millions de téléchargements. Il évalue produits aussi bien alimentaires que cosmétiques sur une échelle de 0 à 100.
Disponible sur Android et iOS.

Lien vers le site de Yuka.

Open Food Facts

Open Food Facts possède une base de données de 547 000 produits. Elle est tellement importante que d’autres applications se basent sur celle-ci pour noter les produits de type alimentaires. Il est possible d’obtenir un tableau nutritionnel complet du produit scanné (additifs, allergènes, labels, traçabilité etc.).

Disponible sur Android, Microsoft et iOS.

Lien vers le site Open Food Fact.

Y’A Quoi Dedans

Une appli qui vient directement de l’un des plus grands distributeurs, à savoir « Magasins U ». Là encore le principe est simple ; Vous scannez un produit et vous obtenez ses informations. En définissant vos filtres, vous définissez une liste des produits qui correspondent à vos critères comme « Sans Glutent » ou « Issu de l’agriculture Biologique » ou encore d’éliminer les produits contenant un additif particulier.

L’application est disponible sur Android et iOS.

Lien vers la page de Y’A Quoi Dedans.

Étiquetage nutritionnel de produits alimentaires courants

Puisque nous nous sommes posé la question en rédigeant cet article, nous nous sommes dit que vous vous la poseriez aussi ;

« Quels produits sont classés A ? Et le Nutella, c’est classé comment ? »

Voici ce que nous avons trouvé pour certains des produits les plus courants et les plus populaires.

Nutri-Score A

  • Eau de source Cristaline – Nutri-Score : A – Nova 1.
  • Eau Minérale Naturelle Hépar – Nutri-Score : A – Nova 1.
  • Pain de mie Maxi tranches complet sans sucre Jacquet – Nutri-Score : A – Nova 4.
  • Harrys pain de mie american sandwich 7 céréales – Nutri-Score : A – Nova 4.
  • Wraps blé complet Old El Paso – Nutri-Score : A – Nova 4.
  • Quaker Oats flocons d’avoine complète – Nutri-Score : A – Nova 1.
  • Flocon d’avoine Bjorg – Nutri-Score : A – Nova 1.
  • Jordans Muesli 30% fruit & noix – Nutri-Score : A – Nova 1.
  • Yaourt Nature Danone – Nutri-Score : A – Nova 3.
  • Biscuit Figue et son Gerblé – Nutri-Score : A – Nova 4.
  • Spaghetti N°5 Barilla – Nutri-Score : A – Nova 1.
  • Jockey Onctueux et doux – Nutri-Score : A – Nova 4.

Les Nutri-Scores les plus recherchés

  • Beurre Doux Gastronomique Président – Nutri-Score E – Nova 2.
  • Beurre Paysan Breton Doux – Nutri-Score E – Nova 2.
  • Camembert Président – Nutri-Score D – Nova 3.
  • Camembert Lepetit – Nutri-Score D – Nova 3.
  • Camembert Coeur de lion – Nutri-Score D – Nova 3.
  • Coca Cola Zero – Nutri-Score B – Nova 4.
  • Pepsi Max – Nutri-Score B – Nova 4.
  • Coca Cola – Nutri-Score E – Nova : 4.
  • Pepsi – Nutri-Score D – Nova 4.
  • Orangina – Nutri-Score E – Nova 4.
  • Danette Chocolat – Nutri-Score C – Nova 4.
  • Fruit d’or (huile) – Nutri-Score: C – Nova : 2.
  • Granola Original – Nutri-Score : E – Nova : 4.
  • Nesquik Cacao – Nutri-Score: E – Nova 4.
  • Banania Original – Nutri-Score: B – Nova 4.
  • Benco Original – Nutri-Score: B – Nova 4.
  • Nesquik Moins de Sucres Poudre Cacaotée – Nutri-Score : A – Nova 4.
  • Nutella pâte à tartiner – Nutri-Score : E – Nova 4.
  • Prince Chocolat – Nutri-Score : D – Nova : 4.
  • Granola aux fruits – One Day More – Nutri-Score : A – Nova : 1.
  • Tablette Chocolat Excellence 70% Cacao Lindt – Nutri-Score : E – Nova 3.
  • Tablette Chocolat Nestle Dessert Noir – Nutri-Score : E – Nova 4.
  • Lait entier Lactel – Nutri-Score : B – Nova 1.
  • Lait demi-écrémé Lactel – Nutri-Score : B – Nova 1.
  • Lait de chèvre Lactel – Nutri-Score : A – Nova 1.
  • Lait Matin léger Lactel – Nutri-Score : A – Nova 3.
  • Lait Matin léger Lactel Bio – Nutri-Score : A – Nova 3.
  • Harrys pain de mie American sandwich nature – Nutri-Score : B – Nova 4.
  • Yaourt Fjord – Nutri-Score : C – Nova 4.
  • Yaourt Velouté Nature – Nutri-Score : B – Nova 3.
  • Tomato Ketchup – Heinz – Nutri-Score : D – Nova 3.

Source : OpenFoodFacts.

Les critiques faites au Nutri-Score

Comme nous l’avons précisé plus haut, le Nutri-Score ne suffit pas à définir une alimentation saine et équilibrée. Il faut également de la variété. De plus de nombreuses choses ne sont pas prises en compte dans l’évaluation d’un produit comme les additifs (colorants, conservateurs, émulsifiants, gélifiants, épaississants, exhausteurs de goût, édulcorants).

D’autre part, si la déclaration nutritionnelle est présente de façon obligatoire sur tous les produits, permettant de comparer les produits de la même catégorie, ce n’est pas le cas pour le Nutri-Score. Difficile de comparer deux produits si les deux ne jouent pas le jeu.

Il ne prend pas non plus en compte les transformations successives qui peuvent modifier les effets des nutriments sur l’organisme.

La transformation subie par le produit n’est pas non plus prise en considération. Or on sait par de nombreuses études, et notamment celle publiée par le BMJ (British Medical Journal) en 2019 que les aliments ultra-transformés (AUT) ont un impact négatif sur la santé. Notamment des risques plus élevés de maladies cardiovasculaires, coronariennes et cérébrovasculaires.

Une étude de 2019 sur les aliments ultra-transformés (AUT) tels que définis selon la classification internationale NOVA révèle que parmi les aliments présentés favorables (A-B), 51% sont des AUT.

nutriscore etude 2019

C’est quoi la classification NOVA ?

Pour rappel, pour savoir si un aliment a été plus ou moins transformé, on a recours au classement NOVA. Celui-ci classe les produits de type alimentaires en 4 groupes numérotés de 1 (pas ou peu transformé) à 4 AUT :

nutriscore logo nova
  • Groupe 1 – Aliments non transformés ou transformés minimalement.
  • Groupe 2 – Ingrédients culinaires transformés.
  • Groupe 3 – Aliments transformés.
  • Groupe 4 – Produits alimentaires et boissons ultra-transformés.

En pratique, on préférera un produit Nutri-Score A, NOVA 1 de meilleure valeur nutritionnelle, peu ou pas transformé, à un produit de la même catégorie Nutri-Score E, NOVA 4 c’est-à-dire de faible valeur nutritionnelle et ultra-transformé.

Petits rappels des Aliments Ultra Transformés :

  •  Boissons sucrées.
  •  Sirops et les confitures.
  •  Chocolat et les friandises.
  •  Croustilles et les bretzels.
  •  Crème glacée et les desserts surgelés.
  •  Sauces, les vinaigrettes et les jus de viande.
  •  Aliments minute tels que les frites et les hamburgers.
  •  Repas surgelés comme les plats de pâtes et les pizzas.
  •  Produits de boulangerie comme les muffins et les gâteaux.
  •  Viandes transformées comme les saucisses et les produits de charcuterie.

Conclusion : Le Nutri-Score est-il un outil nutritionnel utile pour les consommateurs ?

Comme dans beaucoup de choses, rien n’est tout blanc ou tout noir.

L’outil est il parfait ? Non. Loin de là.

Il n’est pas obligatoire, il possède des carences, doit être amélioré et mieux expliqué au grand public.

Faut-il pour autant le condamner ? Sûrement pas ! Car même s’il n’est pas un outil absolument fiable, il aide les consommateurs à évaluer les qualités nutritionnelles pour deux produits similaires (telle ou telle compote) et peut aider à changer ses comportements alimentaires de façon simple.

Son dernier avantage indiscutable : il est aujourd’hui le seul outil reconnu par les pouvoirs publics dans ce domaine.